Site sur les logiciels libres, l'open source et GNU/Linux

Billets libellés Infos

Passage de dotclear 2 à wordpress 3

C’est au tour du site principal de faire peau neuve. Et pour cette migration, j’ai décider de faire un tour chez wordpress! Cependant, une version du blog reste lui sous dotclear 2.

La raison de cette migration est principalement due à mon envie de changer et de comparer les deux CMS dans leurs dernières versions respectives. Ayant au tout début (2006) essayé plusieurs CMS avant de me lancer dans la réalisation de mon blog, les deux finalistes avaient été dotclear plutôt que wordpress.

Mon choix de l’époque fût dotclear : comparé à wordpress, je le trouvais plus simple d’utilisation, avec une conception logicielle solide, lui assurant une bonne involutivité et stabilité dans le temps. Encore aujourd’hui, je le trouve toujours aussi pratique est stable, il « fait ce qu’on lui demande » et « le fait bien ». Et puis c’est un CMS « français », raison de plus pour le soutenir les produits du terroir.

Alors pourquoi ce passage à wordpress? et bien avant tout pour voir comment les deux CMS on évolués avec le temps! j’étais resté sur ma faim avec wordpress, il était déjà à l’époque « en avance » sur dotclear avec sa quantité astronomique de plugins et thèmes, mais j’avais trouvé l’architecture logicielle et l’administration « compliquées »  (pour ne pas dire un peu bordélique…), au détriment de sa stabilité avec bugs et failles de sécurités récurrentes.

Non pas que je veuille privilégier un CMS plutôt que l’autre ou faire un comparatif exhaustif, dotclear à eu lui aussi son lot de bugs et de failles mais quel logiciel n’en a pas? j’ai décidé de remettre les mains sur wordpress pour voir où cela en était.

1. l’installation

Pour cela, rien de compliqué, elle s’est faite en 5-10 minutes si l’on a toutes ses infos entre les mains : login/password pour les bases de donnée et administration diverses, accès FTP, droits d’accès. J’ai créé une nouvelle base de donnée dédiée, afin de pouvoir facilement restaurer l’ancienne base et la plateforme dotclear et cas de problème.

J’ai installé la dernière version de wordpress 3.1. J’ai oublié au passage que la langue suite à l’installation était en anglais… ce ne fût pas un problème, le site indiquant clairement la procédure à suivre pour changer la langue.

Me voilà donc avec un joli blog vierge sous wordpress, mais fonctionnel…

2. le backup des données

C’est là ou je ne savais pas à quoi m’attendre, sans savoir si cela était finalement faisable! Attention, ne faite évidement JAMAIS d’opération de maintenance de ce type avec votre site ou blog principal en « production », j’utilise pour ma part des redirections sur mes sous-domaines, m’assurant que j’ai toujours au moins un site fonctionnel.

Me voilà donc en recherche sur le web d’utilisateurs ayant déjà réalisé l’opération. Et j’ai trouvé ce qu’il me fallait au travers de ces 2 articles:

  • Premièrement, l’article de Benoit qui explique toutes les opérations qu’il a effectué pour migrer. Évidement, n’ayant pas lu tout l’article préalablement et me lançant dans son « pas à pas », je me suis retrouvé comme lui à « la troisième mi-temps » avec des articles importés avec la syntaxe wiki et non XHTML, donc des articles illisibles ou mal formatés!
  • C’est là qu’est intervenu le plugin d’import de Worm’s avec la modification du source du plugin décrite par Benoit dans son article pour finalement me retrouvé avec tous mes articles, catégorie, utilisateurs importés correctement sous le nouveau blog!

Remarque : Après lecture des commentaires de l’article de Benoit, une autre méthode semble disponible mais que je n’ai pu tester.

3. le choix du thème

Le choix « gargantuesque » de thèmes qu’offre wordpress à ce niveau surpasse tous les autres CMS du marché. Il suffit d’aller sur la page des sélections de thèmes pour se rendre compte que les thèmes de dotclear ne sont pas comparables, tant en quantités qu’en qualités. Au final, mon choix s’est porté sur le thème réalisé par Mystique réalisé par digitalnature, souvent utilisé, il est simple à administrer et à customiser, bougrement beau et très « web 2.0″.

4. le choix des plugins

Le but étant de récupérer toutes les fonctionnalités que j’avais sous dotclear, là aussi, pas de surprise sous wordpress étant donné la multitude de plugins existants, il est quasi-impossible de ne pas trouver son bonheur.

Concernant les extensions, voici la liste de ceux que j’ai actuellement installé:

  • Akismet Version 2.5.3 : pour lutter efficacement contre le spam.
  • All in one Favicon Version 3.1 : pour ajouter sa favicon, le plus complet que j’ai trouvé.
  • DotClear Importer Version 0.2 : Le plugin d’import dotclear necessaire pour les modification d’import dont je vous ai parlé plus haut.
  • Google Analytics Version 1.0.2 : le service de google pour avoir les statistiques de fréquentations, même si je l’utilise de moins en moins.
  • WordPress Database Backup Version 2.2.3 : une des premières chose à installer! permet de faire un backup périodique du contenu sa base de donnée wordpress.
  • WP Resume Version 1.52 : utilisé pour réaliser la partie CV, interface bien pensée pour organiser la taxonomie des pages. A noter toutefois que chez moi, au-delà d’une « certaine taille » dans l’arborescence des éléments, le plugin semble bugger, rendant impossible l’arrangement des derniers éléments.
  • WP System Health Version 1.3.2 : Le plugin « qu’il est bien » pour la surveillance de la configuration et des ressources de son installation dotclear.

5. les divers bugs rencontrés

N’ayant rien planifié ou testé lors de ma migration, forcement on se retrouve confronté à divers problèmes ou imprévus à régler au file de l’eau. Mais à ma grande surprise, j’ai n’ai pas été confronté à de « gros » problème qui vous grille des journées sans trouver de solution. Mes seuls petits désagréments furent:

  • Le problème de restore des données : la partie XHTML des articles décrit plus haut, ainsi que tout ce qui concerne les liens qui n’ont pas été importés.
  • Le problème de changement de langue US à FR expliqué ici.
  • Un problème de ‘out of memory’ de wordpress connu avec l’astuce qui va bien.

6. le reste à faire

Il reste évidement pas mal de chose à mettre en place, entre autre la page de liens, ajout de plugins manquants, etc décrits ici. Mais l’essentiel est en place. Il reste aussi à implémenter un ensemble de règle suite à une installation de wordpress expliquées dans ce billet et que je compte mettre en oeuvre.

Le manque actuel est la non prise en charge de l’affichage au format « mobile », mais je suis sure qu’un (des) plugin(s) de ce type doivent exister pour wordpress.

7. conclusion

Pour donner un avis rapide et faire un petit bilan de cette « deuxième » expérience, ce retour sous wordpress m’a fait bonne impression globalement. Je n’ai pas approfondi et vu toutes les possibilités en détails, loin de là, mais à première vu wordpress s’est considérablement amélioré depuis mon expérience de 2006. Ce n’est clairement pas par hasard qu’il est le plus populaire des CMS, tant les possibilités et choix d’intégration offerts sont énormes!

Son installation et son utilisation sont très aisés, même pour le débutant, surtout au niveau de l’interface d’administration qui est un modèle dans le genre, à des années lumières de celle qui m’est restée en mémoire. C’est d’ailleurs ce qui m’avait fait préférer dotclear à l’époque. Aujourd’hui, je trouve que les deux interfaces se valent, avec un léger avantage à wordpress pour l’apparence générale.

Le système de mise à jour automatique de wordpress, des thèmes et plugins est rudement efficace, plus que ne l’est celui de dotclear. Le système de notation et de critères de recherches surpasse son concurrent, de même que le temps passé pour la maintenance globale du site.

C’est surtout la partie customisation des thèmes que je trouve particulièrement réussie sous wordpress : la plupart des thèmes propose des interfaces wysiwyg permettant de modifier ‘en live’ l’apparence du thème sélectionné, tout en gardant la possibilités de mises à jour éventuelles par l’auteur : ceci évitant de mettre ses gros doigts dans les CSS comme cela est nécessaire la plupart du temps sous dotclear.

Finalement, mon sentiment est que wordpress offre plus de possibilités à l’utilisateur lambda pour une mise en place rapide et efficace de son site, avec une présentation beaucoup plus dans l’air du temps, avec des plugins à gogo permettant d’en mettre plein la vue, à base de flash et de dernières technologie web… mais au risque d’en faire une usine à gaz sur le long terme.

On ne peut pas vraiment comparer avec Dotclear, de part le nombre de développeurs et de communautés qui n’est pas comparable sur les deux plateformes. Dotclear est fait pour ceux qui veulent un moteur de CMS performants, customisable et ‘bidouillable’, avec quelques plugins et thèmes réduits aux fonctionnalités les plus importantes, avec des mises à jour qui sortent quand elles sont prêtes; en gros, pour moi dotclear reste la debian des CMS ;-)

En face, le mastodonte wordpress! qui vous permet toutes les excentricités et un support par une communauté immense, mais l’envie de trop vouloir en rajouter semble se révéler douloureux sur le long terme au niveau des performances globales et d’une maintenance efficace… donc à voir à l’usage.

Voilà résumé dans les grandes lignes mon « expérience utilisateur » pour ce qui concerne le passage de dotclear à wordpress. J’espère prochainement compléter cet article avec mes futures découvertes sous ces deux moteurs qui carburent, rappelons-le, à la licence GNU GPL !

Les icônes utilisées dans l’article sont sous licence LGPL et peuvent être téléchargées ici.

 

 

service standartux restart…

Info.png

L’activité de standartux.fr est relancée, avec un lot de changements importants, parmi lesquels:

  • Passage à dotclear 2.1.3 : le blog est toujours propulsé par ce fantastique moteur qu’est dotclear, avec portage du thème Welsh-2-0 de Kozlika. Donc, pour le thème principal, pas de réelle évolution visible, à part un allégement de l’interface volontairement minimaliste et aérée, voir carré… Par contre, le fond bénéficie des corrections de bugs et des évolutions de dotclear 2.
  • Version mobile : là, c’est plus visuel car si vous vous connectez via un mobile ou smartphone, le thème est normalement adapté avec l’écran et optimisé à la mode iPhone. Tout ceci grâce aux excellents travaux de Guillaume avec son thème dc2iPhone, et le plugin mobileThemeSwitcher de Noel (Et oui, c’est noël!).
  • Redirection du site : Le site standartux.fr est temporairement redirigé sur cette adresse de sous-domaine standartblog.standartux.fr . Cette technique a ses avantages (sécurité, backup) et ses inconvénients (référencement des pages, abonnement aux flux,…). D’ailleurs, pensez à mettre à jour votre flux avec la nouvelle adresse RSS, mais garder aussi l’ancienne dans l’attente de l’upgrade du site d’origine.

De plus, ce n’est même pas une redirection temporaire mais une redirection 301, c’est à dire permanente, pour éviter les problèmes de (dé)référencement, c’est expliqué un peu partout sur le net pour le pourquoi et la pratique.

Les futurs travaux à prévoir sont:

  • Nouveau design : Le thème général est un peu vieillissant et on trouve de superbes thèmes sous dotclear 2. Mais j’aime bien ce style « minimal », de même que les icônes du projet Noun, donc à voir, il ne me reste plus qu’à faire un choix et mettre le tout en place.
  • corrections bugs : tout n’est pas parfait, loin de là. Certains plugins ne fonctionnent pas correctement et il va me falloir faire du débogage. Bref, si sa plante ou que vous voyez des trucs bizarre sur le blog, ne vous inquiétez pas, c’est moi et mes gros doigts en train de bidouiller les pages du site.
  • upgrade version dotclear : Les versions de dotclear savent se faire attendre mais la qualité est toujours au rendez-vous, j’attends donc avec impatience la prochaine livraison qui devrait être pleine de nouveautés.

Donc voilà, c’est ma surprise de noël! N’hésitez pas à me faire partager vos avis ou éventuels problèmes d’utilisation avec ce nouveau blog.

A bientôt, Librement.

StandarT

Avis aux utilisateurs de dotclear 1

DotclearNewlogo

Vous êtes un utilisateur de dotclear 1ère version, c’est fantastique mais il serait grand pour vous de passer à la version 2. pourquoi ? Tout est dit dans ce billet d’Olivier mais pour résumer :

  • L’équipe de développement veut concentrer ses efforts sur dotclear 2
  • une version dotclear 1.4 était prévue mais ne verra pas le jour car trop couteuse en support à mettre en œuvre, mais libre à vous de l’essayer.
  • L’équipe garantie tout problème de sécurité sur dotclear 1 avant votre passage sous dotclear2.
  • Tout est déjà prévu pour migrer en douceur via des tutos hyper complets.

La migration se fait très bien et simplement, le site standartux et le blog y sont tous passés (pas tous dans la même version, faute de temps) alors n’hésitez plus à sauter le pas.
Les trois petits points s’en vont pour laisser la place au grand frère !

StandarT blog en vacances

Voilà, ça devait bien arriver, je suis en vacances dés ce soir et ce pour une durée déterminée de 15 jours !…
Comme d’hab’, on ferme les commentaires du blog pour permettre au filtre antispam de souffler un peu lui-aussi.

       photoVac   photoVac2

Je vais donc me mettre en accord avec la nature durant une partie de ces congés en allant faire un petit tour dans le sud de la France en bord de mer, je vous laisse deviner l’endroit avec les photos ci-dessus.

Ni pc, ni connexion internet pendant cette période, j’ai des frissons en écrivant cette phrase, ça craint … peut-être un ou deux billets seront programmés à la publication pendant mon absence mais ça reste à voir (voir même à finir d’écrire).

Donc en espérant que le temps soit de la partie (croisage de doigts) et soit assez ensoleillé afin que je récupère suffisamment de « cosmo energie » pour r’attaquer en pleine forme, je vous dis à bientôt 8-)

dotclear 2.0 est sortie

dotclear2.0

Et bien voilà, comme promis dotclear 2.0 version finale est sortie ce 1 août 2008 (oui, je suis à la bourre pour le billet) et depuis le temps que les utilisateurs l’attendaient, j’étais bien obligé de faire mon petit billet pour fêter l’évènement et faire la pub de ce moteur de blog sous licence libre.

On remarquera que pour l’occasion, l’équipe de dotclear a décidée de changer le logo, donc fini les 3 points de couleurs, ceux-ci étant remplacés par une « feuille » virevoltante au-dessus du « d » de dotclear.

Concernant toutes les nouveautés, et il y en a un paquet, je vous laisse aller consulter de billet d’Olivier sur le site officiel dotclear, que l’on ne peut que remercier, ainsi que toute l’équipe pour leur boulot fantastique qui a fait de dotclear ce qu’il est aujourd’hui.

Pour le coup, je vais donc effectuer la migration sur le blog de test qui est actuellement en version dotclear 2 RC1 pour voir toutes ces nouveautés et cibler les points importants pour la migration sur le blog officiel.

Le principal inconvénient étant de migrer les 41 extensions actuellement utilisées sur ce blog tournant sous dotclear 2 beta 7. Je pense que ça ne va pas être une mince affaire, mais en prenant les plugins par priorité et importance, je pense arriver assez rapidement à migrer le blog sous dotclear 2.0 pour la rentrée même si tous les plugins n’y sont pas.

Le « bug du a » sous ubuntu Hardy Heron

bug

Bon, je vous sors ce bug étant donné que c’est encore tout chaud et qu’il m’a fait tout bizarre et fait perdre quelques précieuses minutes o_O

Nota : ça peut aussi accessoirement servir de « farce pourrie » à faire à son meilleur ami qui a une session terminal sur votre serveur Ubuntu Hardy Heron.

Description :
comment faire perdre la lettre ‘a’ minuscule des saisies clavier d’un utilisateur sous le terminal

Je ne vais pas vous expliquer le pourquoi du comment étant donné que j’ai pas cherché et que je ne comprends pas pourquoi ceci provoque cela ! je vous laisse le soin de me trouver l’explication… Je vous donne uniquement le processus pour générer ce bug dont voici la recette.

Ouvrez un terminal et entrez la commande suivante ( si vous ne connaissez pas « vi », préférez un autre éditeur tel gedit et remplacez vi par votre éditeur préféré) afin d’éditer le fichier caché .inputrc dans votre session utilisateur :

 vi ~/.inputrc

et créez ensuite l’alias suivant dans le fichier:

 alias cd..="cd .."

sauvegarder et quittez, et fermer le terminal pour le relancer!

A présent, sous le même utilisateur, essayez un peu de saisir la lettre ‘a’… étonnant non ?! :-) alors que les autres lettres du clavier fonctionnent, même le ‘A’ majuscule…
j’ai reproduit ce bug sur 2 distributions ubuntu différentes pour être sure, vous devriez avoir le même problème que moi (jespère…).
Par contre j’ai pas essayé sous d’autres distributions Linux.

Pour corriger le bug, supprimez l’alias en supprimant la ligne que vous avez ajouté au fichier .inputrc

Donc là, je sais que vous allez me dire que c’est pas dans ce fichier mais dans le fichier .bash_profile de l’utilisateur que l’on ajoute des alias pour modifier son profile, et vous aurez raison, mais quand vous en avez plein la tête après une journée de boulot et que vous créez des alias par automatisme comme pour ajouter ici un alias de ‘cd ..’ (grand classic) en une seule petite ligne de commande:

 echo alias cd..="cd .." >> ~/.bash_profile

Le temps que vous pensiez à autre chose, le .bash_profile se transforme en .inputrc …
Et puis vous continuez votre travail en pensant avoir bien créé votre alias pour la prochaine fois.
Et la prochaine fois que vous ouvrez votre session Terminal (le lendemain par exemple), vous vous retrouvez comme un couillon à chercher pourquoi vous avez perdu la lettre ‘a’ en pestant contre son Linux qui marche jamais ( ironie « on » ) comme on voudrait, jusqu’à consulter l’history des commandes effectuées pour finalement retrouver le fautif : moi-même et mon moment de solitude… :-D

Révolution dans les noms de domaine

adresselongue

Une petite révolution se prépare dans l’attribution des noms de domaine suite à la déclaration de l’Icann (Internet corporation for assigned names and numbers) ce lundi 23 juin à Paris.

Dès 2009, les internautes pourront acquérir des adresses composées de mots courants dans leurs extensions tels que .cestmonsite ou .cestmoiquiailaplusgrosse pour en finir avec les .com, .fr ou .eu… ou encore des noms propres avec des caractères caractères cyrilliques, chinois et autres caractères biduliques…

Mais il ne faut pas rêver non plus car tout ce qui est nouveau est aussi très cher ! il faudra donc être prêt à dépenser quelques dizaine, voir centaine de milliers de dollars, avec toutes les règles et contraintes à respecter qui s’en suivent : respect des marques et domaines existants, respect public et moral dans le nommage, etc… sans oublier que l’Icann percevra les droits pour chaque nom de domaine créé est qu’il est sous influence américaine, ceci fini pour nous faire revenir à la réalité et nous dire que pour le particulier, c’est pas pour tout de suite.

Cependant, cette volonté de révolutionner le petit monde de l’internet va de paire avec l’intégration de l’IPV6 dans la vie courante (comme Free le fait déjà avec ses clients pour ceux qui le souhaite), car tout comme le nombre d’adresses quasi-illimité que permettra la nouvelle version du protocole de l’internet, le choix de son nom de domaine devrait être lui aussi beaucoup plus souple.

Donc sans être vraiment une révolution, on ne fait que reprendre l’existant pour le faire évoluer, l’accès d’internet au grand public a radicalement changé le visage d’internet ces dix dernières années, avec environ 170 000 noms de domaine en « . fr » achetés par des particuliers, et 1 millions pour les extensions en « .eu » !

Moi je dis, gardez votre .org ou .fr, ce sera un collector dans dix ans…

source:
lemonde.fr

Firefox 3 en route pour un record du monde

C’est une news relayée par quasiment tous les blogs actuellement, mais étant donné que c’est pour une bonne cause, celle des logiciels libres et bien j’y vais aussi de mon petit billet.

Donc, Pour la sortie de Firefox 3, Mozilla crée le buzz en lançant son Download Day 2008 ayant pour but de réaliser le record du monde du plus grand nombre de téléchargements possibles en 24h de sa future mouture officielle de Firefox 3 (la date restant à être fixée).

Vous pouvez donc vous inscrire sur le site ou via l’icône ci-dessous:

Download Day 2008

A l’heure de mon enregistrement, nous sommes 13,570 en France, sur un total « Around the world » de 360,966. Donc soyez prêt lors de sa sortie à faire chauffer la bande passante quitte à faire planter les serveurs Mozilla sous le nombre de requêtes! afin de montrer que la communauté du libre, y’a que ça de vrai!

Pour les plus impatients d’entre vous, si vous n’en pouvez plus d’attendre et profiter de la quasi release finale, ci-dessous les liens de téléchargement pour FireFox 3 RC2 (Release Candidat), toutes plateformes confondues:

http://www.mozilla.com/en-US/firefox/all-rc.html

DBDesigner 4 : reverse engineering facile sous MySQL

Database

Simple rappel pour les connaisseurs, mais réelle découverte pour moi, je tenais à vous rappeler l’existance de feu DBDesigner 4 sous licence GPL, devenu aujourd’hui MySQL Workbench partiellement payant. Je ne m’attarderai que sur DBDesigner 4 car c’est le choix qui correspond le mieux à mes besoins actuels.

N’étant pas un spécialiste des bases de données mais ayant la necessité d’interfacer mes développements logiciels avec celles-ci, c’est à la suite d’une problématique de reverse engineering sur une base de données MySQL existante que j’ai découvert cet outil suite à la recommandation d’un collègue de travail.
N’ayant aucun MCD (Modèle Conceptuel de Données) de cette base à disposition, DBDesigner 4 m’a permis notamment sur cette grosse structure de données, d’avoir une vue globale des relations entre les tables, des différentes clés primaires, pour rendre de façon graphique et précise l’organisation des données à ma disposition.

Les principaux avantages que j’ai trouvé à DBDesigner 4:

  • Le mode Ingénerie inverse : qui permet de générer le MCD à partir d’une base de donnée existante.
  • Le mode de connexion direct à la base de données : par l’intermédiaire d’une interface de nouvelle connexion BD et la saisie des paramètres de connexion.
  • La sélection des tables à voir apparaître dans son modèle.
  • La simplicité de modification du MCD : ajout des relations entre les tables.
  • L’enregistrement du schéma : au format xml ou exporter.
  • La gestion de l’impression : la facilité de faire rentrer un gros MCD sur une simple feuille A4.

Maintenant les inconvenients:

  • DBDesigner 4 ne semble plus maintenu, mais un fork à été créé nommé dbdesigner-fork.
  • Ne semble compatible qu’avec des bases de données MySQL, certaines personnes arrivent à l’interfacer avec des bases PostGre mais avec difficultés.
  • La migration vers MySQL Workbench n’est clairement pas « un bénéfice » pour l’instant : les fonctions les plus interessantes sont devenues payantes (menus grisés), entre autres les fonctions de reverse engineering via connexion directe à une base, les fonctions d’impression, des desagrements tels que l’impossibilité de glisser/déplacer les relations entre tables alors que sous DBDesigner, rien de plus facile. Par contre, à première vue, il semble que Workbench gère un peu mieux la compatibilité avec MySQL pour certaines FK alors de DBDesigner ne les reporte pas.

Je commence juste à utliser DBDesigner 4, donc cette critique et ce choix n’engage que moi, mais ce logiciel correspond parfaitement à mes besoins du moment, et s’intègre parfaitement dans le processus de développement logiciel du projet sur lequel je travail actuellement. Comme quoi le logiciel libre est de plus en plus présent dans les projets industriels, et ce plus par necessité que par simple idéologie.

liens:
http://www.framasoft.net/article1911.html
http://www.fabforce.net/dbdesigner4/
http://www.mysql.com/products/workbench/
http://sourceforge.net/projects/dbdesigner-fork

Astuce : problème de smtp 1and1 depuis orange ?

Bon étant donné que c’est la deuxième fois que je me fais avoir pour la configuration du smtp sur mon serveur mail 1and1 sous thunderbird, j’en profite pour vous filer l’astuce suivante, ça peut toujours éviter de faire perdre du temps aux personnes qui ont comme moi un webmail chez 1and1 mais qui passe par une livebox orange.

Donc si vous avez un message du type :

Une erreur est survenue lors de l’envoie du courrier : le serveur de courrier a envoyé un
message d’accueil incorrect: ‘Cannot connect to SMTP server 212.227.15.184 (212.227.15.184:25), connect
error 10060′

c’est que vous utilisez le port 25 pour SMTP, qui est le numéro de port initialisé par défaut mais qui est malheureusement verrouillé par orange, dans le but de limiter l’envoie de SPAM. je crois me rappeler que c’est la même chose chez free.
Dans tout les cas, 1and1 à prévu l’ouverture du numéro de port 587 qui est prévu pour ça. Il suffit donc de remplacer le port 25 par 587 et vous devriez à présent être capable d’envoyer vos mails sans soucis.

Licence

Ce site est sous licence Creative Commons en accord avec les règles de paternité version 2.0 pour l'ensemble de son contenu, sauf mentions spécifiques signalées.


Archives

StatusNet

  • No public messages.